Découvrez ici les coups de coeur tous supports des différents usagers du RIM !!

 

♥ Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une, Raphaëlle Giordano
 
"Voici un roman de développement personnel qui a très bien marché à sa sortie, dont la relecture ferait peut être autant de bien que la découverte ! 😄"
 
Alix, 05/2022

 

Florence Cestac — Wikipédia (wikipedia.org) 

 
♥ Florence Cestac
 
Aujourd’hui coup de cœur pour une dessinatrice de BD que j’aime depuis toujours : Florence Cestac.
Elle dessine des personnages tout en rondeur avec de gros nez ronds, sa marque de fabrique.
Fin des années 70, créatrice des éditions Futuropolis, elle publie Tardi et Moebius, tout en dessinant pour la jeunesse et les adultes. Son regard humoristique et caustique sur notre société traverse ses albums comme « Du sable dans le maillot » mais aussi de la tendresse avec « Un amour exemplaire » en collaboration avec Daniel Pennac. Féministe militante, son album « Des salopes et des anges » retrace le parcours douloureux des femmes avant le droit à l’avortement.
Aussi ai-je mis à l’achat son dernier album « Ginette » récit d’une prostituée à la retraite. Je ne l’avais pas feuilleter avant l’achat. Les dessins sont fidèles à son style, l’humour est au rendez-vous mais comment vous dire… C’est un coup de « cul » autant qu’un coup de cœur à réserver EXCLUSIVEMENT aux adultes avertis !!!"
 
Sylviane, 05/2022
 
 
 
♥ Astro Boy, Osamu Tezuka
 
"On ne présente plus Osamu Tezuka, ni "Astro Boy", sans doute son héros le plus populaire. Mais découvrir le manga originel fut pour moi un réel plaisir.
Le style de Osamu est brillant de dynamisme, de fraîcheur et de créativité : l'inventivité de certaines planches m'a beaucoup surpris, surtout quand on les replace dans le contexte de l'époque. Ce qui est surprenant aussi, c'est l'influence patente de Disney mise au service d'un univers assez cruel et réaliste, loin de l'édulcoration des BD états-uniennes de l'époque."
 
Thierry, 05/2022
 
♥ La couleur des sentiments, Kathryn Stockett
 
"Comme son nom l'indique, un livre qui nous fait vivre de nombreux sentiments (joie, la colère, l'injustice, la tendresse). Un magnifique livre !!"
 
Salomé Doré, 04/2022
 
 
♥ 100 ans : tout ce que tu apprendras dans la vie,
Heike Faller et Valerio Vidali
 
"Les bacs côté jeunesse, c’est pour les enfants ! Enfin, pas toujours.
L’album « 100 ans – Tout ce que tu apprendras dans la vie » de Heike Faller, illustré par Valerio Vidali est pour vous aussi, les adultes. Dans cet album, une page par année de vie jusqu’à 99 ans (Oui, oui, cherchez bien, tous les nombres sont là !). Il se lit dans l’ordre ou au hasard des pages. Et je suis sûre que vous sauterez directement à la page de votre âge. Les illustrations simples, intemporelles et poétiques au pastel gras nous disent ces petits riens de la vie. Un court texte en majuscule qui nous tutoie. Ce n’est pas la vie d’homme ou d’une femme, c’est la nôtre. Toutes les pages font mouche et nous murmurent notre vécu comme un miroir en nous invitant à la réflexion et au partage. Les petites phrases sont intimes, universelles, intergénérationnelles et résonnent en chacun de nous. Cet album est à partager avec vos enfants, vos parents, vos petits enfants, les personnes de votre âge…
Ce livre est un bijou de poésie et d’émotions !"
 
Sylviane, 04/2022
 
 
Climax, Thomas B. Reverdy
 
"Thomas B. Reverdy aime faire voyager ses lecteurs :
« Les Evaporés » les emmenaient au Japon à la recherche d’un « évaporé », c’est à dire d’un fugueur que la police ne mettait guère de zèle à retrouver.
« Il était une ville » nous faisait découvrir Détroit (USA) abandonnée par l’industrie, en particulier l’industrie automobile, devenue la capitale de la Rust Belt (ceinture de rouille), dont une partie de la population vit dans la misère et la violence.
Avec « Climax », nous nous trouvons dans un petit village de Norvège quelque part au Nord du cercle polaire, autrefois petit port de pêche tranquille, à présent tout près d’une gigantesque plateforme pétrolière offshore. Elle pompe l’or noir au mépris du danger causé par le réchauffement climatique qui fait fondre les glaciers et provoque la chute d’énormes blocs de glace ; de véritables tsunamis s’ensuivent menaçant la stabilité de la plateforme pétrolière et des hommes qui sont dessus.
Un premier accident fait 3 morts et endommage une partie des installations. Cela devrait faire prendre conscience du danger mais aussi bien le directeur de la station, véritable maître à bord, que le grand patron de la Compagnie, qui vit à Londres, décident de continuer le pompage du pétrole après des réparations sommaires….
L’auteur mêle études scientifiques et historiques d’une part et fiction et même légende scandinave d’autre part, si bien qu’on ne s’ennuie pas une seconde. Parce qu’il y aussi l’histoire de 4 jeunes gens qui se sont connus à l’école et dont les destins ont bifurqué mais qui vont se retrouver 15 ou 20 ans plus tard.
Il s ‘agit d’un vrai roman, passionnant autant qu’inquiétant… mais nous savons bien que le climat se réchauffe, non ? et que les conséquences se font déjà sentir, y compris chez nous ,alors dans les régions arctiques et antarctiques qui sont en première ligne…"
 
Jean Bretagne, 04/2022
 

 

 

 
♥ Lumière noire, Lisa Gardner
 
"Un thriller psychologique qui nous tient jusqu'au bout.
Amateur de thriller = à ne surtout pas manquer !"
 
Salomé Doré, 04/2022
 
♥ Le mystère de la Verdière, René Barral
 
"Très bon roman avec des descriptions de paysages des Cévennes magnifiques, et des personnages vrais qu'on aimerait rencontrer. Une histoire qui nous relate ce qui a pu se passer dans la période d'après guerre, ce qui malheureusement n'était pas toujours glorieux."
 
Anonyme, 03/2022
 
♥ Coming-in, Elodie Font et Carole Maurel
 
"Coming out : révélation volontaire aux autres de son homosexualité.
Mais coming in ???
La journaliste, Elodie Font, nous raconte dans ce roman graphique d’une grande poésie et sensibilité que la révélation de son homosexualité à soi-même est un chemin difficile. C’est faire le deuil des attentes sociales que l’on avait intégrées. Ce récit est une quête de soi et son cortège de doutes et de douleurs. Homosexuelle, elle l’est depuis toujours, mais ce n’est que lorsque qu’elle aura fait le « coming out à elle-même » qu’elle sera libérée, réconciliée avec soi moi profond et le monde qui l’entoure. Alors elle sera en équilibre. Le dessin aux allures pop et poétiques accompagne à merveille les flous, les douleurs du chemin de l’acceptation de soi. Emouvant pas de côté sur le regard porté à l’homosexualité.
Et pour compléter, voici le lien du documentaire audio d’Arte d’Elodie Font « Comment je me suis acceptée - Out d'or du meilleur documentaire »
 
Sylviane, 03/2022
 
 
 Le journal d'Edward, hamster nihiliste, 1990-1990, Miriam et Erza Elia
 
"Si vous aimez l'humour doux-amer, vous devriez apprécier ce journal rédigé par un hamster à l'esprit vif mais mélancolique. Vous risqueriez aussi de vous surprendre à partager certains de ses états d'âmes et à ressentir de la sympathie pour ce petit mammifère dont la vie pourrait finalement fort bien ressembler à la nôtre..."
 
Thierry, 03/2022
 
 
 
♥ Le chant d'Achille, Madeline Miller
 
"Après en avoir (énormément) entendu parler, j'avais beaucoup d'attentes.. qui n'ont pas été déçues !
Il s'agit donc de l'histoire d'Achille, héros de la guerre de Troie connu pour.. son talon. 🦶
Cependant, ce roman est narré par Patrocle, son fidèle compagnon. Ce roman est centré sur le lien unissant les deux hommes et son évolution au fil de leurs vies.
Un roman magnifique, plongé dans l'univers de la mythologie grecque, que j'aurai voulu ne jamais finir."
 
Alix, 03/2022
 
 
 
♥ S'adapter, Clara Dupont-Monod
 
"Si les pierres pouvaient parler… Dans la cour de cette maison cévenole, elles nous content la vie d’une fratrie où le second, enfant inadapté, enfant toujours allongé, éternel bébé, va chambouler l’enfance de tous et obliger chacun à s’adapter à sa façon.
L’aîné qui fusionne avec lui, abandonnant le reste de sa famille et son entourage.
La cadette envahie de colère contre cet enfant qui lui vole son frère et ses parents mais qui méthodiquement mettra tout en œuvre pour sauver la famille perdue dans cette dérive.
Et puis le dernier, arrivé après, accompagné par le fantôme de l’enfant, il est celui qui saura tout raccommoder. Les pierres racontent comment la naissance d'un enfant handicapé bouleverse les vies.
Jamais dans le pathos, un récit poignant et lumineux !"
 
Sylviane, 03/2022
 
 
 
♥ La familia grande, Camille Kouchner
 
"Il était une fois une familia grande qui vivait dans une villa grande à Sanary,( 83) tout l’été « avec moins que rien de costume » (Brassens), ou sans costume du tout, autrement dit à poil… Il fait chaud dans le Sud !
Ils étaient jeunes et beaux, riches, libres, intelligents et cultivés… (dans le désordre).
Ils passaient tout leur temps à se baigner, discuter, danser, jouer et jouir (sans entraves, le plaisir est la loi). Il est interdit d’interdire …
« Mais qu’est-ce qu’on rigolait ! Tous ces soirs, à Sanary, où l’on a dansé » !
Affranchis des codes de la société et de la morale, est-ce que tout est permis ?
En fait, il reste un seul tabou, celui de l’inceste.
Pour l’avoir transgressé, le beau-père va détruire cette famille, oh ça mettra du temps mais tout va commencer à se déliter à partir du premier rapport incestueux qu’il entretiendra avec son beau-fils de 14 ans… et ça durera 3 ans.
Victor le révélera très vite à sa sœur jumelle Camille mais l’un et l’autre garderont le secret, le silence, toujours. Pendant longtemps ils seront les seuls à supporter le poids de ce silence, s’éloignant de plus en plus de la familia grande et de la villa de Sanary.
Ils essaient de donner le change mais ils souffrent affreusement pendant toute leur adolescence et un jour, poussé par sa sœur,Victor informera sa mère qui commencera par minimiser les faits, les accusant aussi de l’avoir trompée en ne parlant pas plus tôt, en fait la victime c’est elle ; la révélation gagnera de proche en proche…
Ils finiront par déposer une plainte mais, comme pour Christine Angot il est trop tard… et le beau-père continuera de présider ici, professer là et parader sur les plateaux de télévision, dans l’impunité la plus totale.
Insupportable pour Camille qui, en publiant « La familia grande », démasque l’imposteur qui démissionne de toutes ses fonctions et se retire de la vie publique… près de 30 ans après les faits !!!
Il faut lire ce récit, très riche en révélations sur cette classe sociale post soixante-huitarde, révolutionnaire reconvertie dans la gauche caviar, qui a fait ou accompagné l’Histoire de France.
Quels sont les principaux protagonistes de ce récit ?
- La mère, Evelyne Pisier, unes des premières femmes agrégées de science politique et de droit public.
Le père, Bernard Kouchner, médecin, humaniste, tiers-mondiste, fondateur de « Médecins sans frontières » et futur ministre.
Le beau-père, Olivier Duhamel, fils de ministre (Jacques Duhamel), grand bourgeois, très intelligent, séduisant, multi-diplômé, professeur de Droit public , etc.
La tante, Marie-France Pisier, actrice célèbre, très proche de sa sœur et de ses neveux. Elle se suicidera après les révélations de Camille.
Les deux enfants, jumeaux, Victor et Camille Kouchner .
J’ai un vrai coup de cœur pour ce récit magnifiquement raconté"
 
Jean Bretagne, 02/2022
 

 

 

♥ Van weezer, Weezer

"Weezer nous livre un disque de pop-rock regorgeant d'énergie et de mélodies accrocheuses. Les habitués du groupe apprécieront l'art avec lequel ce dernier s'approprie les techniques d'enregistrement modernes tout en gardant sa patte et en rendant hommage au métal des années 80."

Thierry, 02/2022

 

 

♥ Dr. Stone, saison 1, Shinya Ino

"3700 ans après la pétrification de l'ensemble de l'humanité, un jeune lycéen passionné par la science (et qui connaît son sujet !) se trouve dépétrifié.
Il décide alors de faire du monde une civilisation scientifique à nouveau, en repartant de zéro.
Un animé passionnant, qui ne manque pas d'humour !" 
 
Alix, 02/2022

♥ Le voyage dans l'est, Christine Angot

"« Sujet Angot » et « L'inceste » sont deux précédents romans de Christine Angot, vous mélangez les deux et ajoutez : « Un père séducteur et incestueux », et vous obtenez « Le Voyage dans l'Est », que le jury du Prix Médicis a couronné en 2021.
Dès la page 17 du roman, vous êtes dans le vif du sujet. Christine a 13 ans et rencontre son père, Pierre, Haut Fonctionnaire séduisant, pour la première fois.
Elle raconte avec beaucoup de précisions l'évolution de cet inceste qui commence immédiatement par un baiser sur la bouche et se poursuit jusqu'à la sodomie. Tout cela très lentement, sans aucune violence, par l'argumentation et la persuasion. Il l'assure de son amour pour elle, lui parle de l'expérience, une sorte de supériorité sur les autres filles qu'elle acquerra grâce à lui...
Ils ne vivent pas ensemble mais chaque fois qu'ils se rencontrent c'est la même attitude dominatrice du père et finalement la même capitulation de sa fille, pendant trois ans . Elle pense à dénoncer cette situation à sa mère mais c'est trop difficile. Porter plainte ? Ce n'était guère l'habitude, d'autant que l'inceste n'a aucune existence juridique dans les années 70. Ensuite La distance géographique , ses études , la connaissance de garçons de son âge, espaceront ces rencontres, qui se déroulent néanmoins toujours de la même façon. … et ce, jusqu'à l'âge de 28 ans. Là, elle coupera définitivement les ponts.
Le sujet, les propos, les actes sont très difficilement supportables pour le lecteur qui poursuit cependant sa lecture grâce à la fluidité de l'écriture ; mais il n'en sort pas indemne car il se rend compte que tout cela aura des répercussions sur toute la vie, tant affective que sexuelle, de la victime de l'inceste.
Deux questions restent sans réponses : pourquoi n'ai-je jamais pu avoir de relations filiales normales avec mon père ? M'a-t-il réellement aimé ou n'a-t-il été qu'un manipulateur et moi un objet, un jouet entre ses mains ???"
 
Jean Bretagne, 02/2022
 
 
 

 ♥ La panthère des neiges, Sylvain Tesson

"Hier soir, je suis allée au cinéma. On passait le film de Vincent Munier, photographe animalier et Sylvain Tesson, « La panthère des neiges ».
Ce film, je l’avais déjà vu !!! en lisant le livre de sylvain Tesson. Toutes les images sont dans les lignes du livre : les paysages du Tibet, arides et minéraux, les échanges de ces deux hommes perdus au milieu de nulle part à espérer une rencontre rare, la patience de l’affût et la récompense de croiser celui que l’on n’attendait pas, leurs réflexions sur notre monde et notre condition d’homme.
C’était une séance unique et si vous l’avez ratée, ce n’est pas grave. Empruntez « La panthère des neiges » à la médiathèque et je vous garantis que le cinéma qui se déroulera dans votre tête sera aussi puissant que les images du film."
 
Sylviane, 01/2022

 

 

♥ Le roi n'avait pas ri, Guillaume Meurice

"Nous suivons la vie de Triboulet, bouffon du roi Louis XII puis François Ier. Au cœur du pouvoir, Triboulet a plus d'importance que ce que l'on pourrait penser. Mais le rire fait peur, surtout quand il est utilisé pour mettre en avant les défauts des personnes d'influence de la cour du roi...
Une de ces lectures qu'on ne lâche pas !"
 
Alix, 01/2022

 

 

♥ Tout le bleu du ciel, Mélissa Da Costa 
 
"La 4ème page de couverture résume très bien ce que j'ai ressenti à la lecture de ce livre !"
 
Geneviève Poussier, 01/2022
 
"Un livre aux dialogues impeccables et aux personnages touchants d'humanité." Psychologies magazine.
"Bouleversant." Version femina.
♥ La Volonté, Marc Dugain
 
"C’est un livre dans lequel l’auteur rend hommage à son père avec lequel il s’est réconcilié peu avant la mort de ce dernier alors que longtemps il y avait eu une grande incompréhension entre eux. Le père, d’une famille pauvre de Bretagne, contracte la polio à 14 ans. Après des années de soins et de luttes il retrouve une marche branlante. Il fait de brillantes études et une vie professionnelle réussie dans ce qui sont encore des colonies françaises. Il forme avec sa femme un couple très uni. Leur vie professionnelle très intense les amène à négliger un peu leurs enfants, le cadet (l’auteur) passe par une phase très difficile.
Un des intérêts du livre est qu’ à travers la petite histoire de ses parents l’auteur nous fait vivre la Grande Histoire : de la guerre de 14-18 à celle de 39-45 en passant par les guerres de décolonisations.
Le fils assiste le père sur son lit d’hôpital, c’est par cette séquence que s’ouvre le livre, "La volonté" du père est intacte. On sent l’amour et l’admiration que le fils éprouve."
 
Thérèse Remande, 01/2022